Le centre Géopolis est fermé cet été . Retrouvez-nous à la rentrée autour de la programmation suivante :

Women in Photography (1er au 20 septembre 2024) Du 1er au 20 septembre, Géopolis présente les lauréates “Prix Germaine Van Parys/Women in Photography”. Cette exposition met en lumière les travaux de quatre lauréates du concours dédié aux femmes photographes lancé à l’initiative de l’Echevine de la culture de la Ville de Bruxelles et dédié pour cette première édition à la capitale belge. Cette exposition présente également une rétrospective du travail sur Bruxelles de Germaine Van Parys, pionnière du photojournalisme au milieu du XXème siècle.

Mémoire des génocides contemporains (25 septembre au 1er novembre 2024). Cette exposition se penche sur les génocides du Rwanda, de la Bosnie et des Yézidis. En collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’exposition “Yézidis, Soleil invaincu” commémore les victimes du génocide perpétré par Daech, et sur la résistance de cette minorité. Conçue par Johanna de Tessières et Christophe Lamfalussy, l’exposition comprend une cinquantaine de photographies commentées sur l’histoire, la culture et les conséquences du génocide sur les Yézidis. Informations à suivre sur les expositions sur la Bosnie et le Rwanda.

À Port-au-Prince, la vie au gré des gangs (novembre – décembre 2024) En partenariat avec Médecins Sans Frontières (MSF), cette exposition explore la crise de violence extrême à Port-au-Prince, à Haïti. Présentée au Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, elle met en lumière les conditions de vie dans la capitale haïtienne sous l’emprise des gangs. Des photographes comme Rodrigo Abd et Valérie Baeriswyl documentent le quotidien et les défis des habitants face à cette situation catastrophique.

contact@geopolis.brussels