Géopolis est un nouvel espace culturel dédié au photo-reportage d’actualité et d’histoire. Installé au cœur de Bruxelles (aux Ateliers des Tanneurs) ce lieu propose des cycles d’expositions thématiques et une programmation événementielle tournée vers le grand public et notamment les jeunes. L’origine du projet Face aux bouleversements majeurs géopolitiques et climatiques, face au déferlement d’informations qui saisit le monde, les grands enjeux d’actualité doivent – aujourd’hui encore plus qu’hier – être expliqués avec distance et en prenant le temps de l’analyse. Loin d’avoir mis fin aux stéréotypes, la mondialisation les a parfois renforcés et certaines attitudes face à l’arrivée de réfugiés fuyant les guerres en Syrie ou en Irak en attestent. L’ailleurs et l’autre sont de plus en plus incompris. A travers des photo-reportages – dont certains issus des collections des plus grands photographes mais également de jeunes talents – et des expositions didactiques, ce centre propose une programmation bimestrielle thématique appuyée également sur une programmation événementielle. L’action de Géopolis revêt trois objectifs :

  • attirer l’attention sur des problématiques d’actualité et d’histoire par le biais de photo-reportages et d’expositions didactiques,
  • proposer une programmation événementielle dédiée au décryptage d’actualité,
  • organiser des programmations spécifiques tournées vers les scolaires et les jeunes et leur proposer notamment des modules de formations aux médias.

    Géopolis est parrainé par le photoreporter Laurent Van der Stockt, photoreporter de guerre, lauréat notamment du prix Bayeux et du Visa d’or du festival Visa pour l’image de Perpignan en 2017 pour sa couverture de la bataille de Mossoul.