Créées pour l’itinérance, les expositions pédagogiques réalisées par Géopolis sont mises à disposition des écoles, ou toute structure désireuse, pour une somme de 400 € sur Bruxelles (et 400 € + frais de transports hors Bruxelles). Facilement modulables et autoportées, les expositions sont installées et désinstallées par l’équipe de Géopolis qui se charge de la mise en scène si nécessaire. Il est également envisageable, sur demande, qu’un membre de l’équipe vienne animer un atelier sur place.

Nos expositions ont déjà circulé dans de nombreuses écoles bruxelleloises, au Parlement bruxellois et dans des bâtiments de l’Union européenne. Chacune d’elles est réalisée en liaison avec un comité de scientifiques, composé d’universitaires spécialistes du sujet, et nos projets sont notamment soutenus par le ministère de l’Éducation et le ministère de la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Vous pouvez consulter la liste de nos expositions en cliquant ici ou en fonction de celles qui vous intéressent :

  • Migrations, une histoire européenne.

Cette exposition propose de remettre en perspective la situation créée par l’afflux de réfugiés en Europe depuis 2013 en revenant sur les vagues migratoires internationales depuis 1900. Elle est composée de 28 panneaux (80x200cm).

  • L’Europe des zones grises.

Cette exposition nous emmène à l’Est de l’Europe à la rencontre de six régions à la souveraineté disputée et au statut incertain : la Transnistrie, la Crimée, le Donbass, l’Abkhazie, l’Ossétie du Sud et le Haut-Karabakh. Elle est composée de 7 panneaux (80x200cm).

Cette exposition propose un focus sur trois villes martyres: Alep, Mossoul et Palmyres. A travers cette exposition, Géopolis remet ces tragédies humaines et patrimoniales en contexte. Elle est composée de 7 panneaux (80x200cm).

Dans un contexte où les alertes des scientifiques concernant la réalité du réchauffement climatique sont de plus en plus nombreuses, Géopolis propose une exposition pédagogique qui fait un état des lieux de la situation et en illustrant les conséquences aux quatre coins du globe. Elle est composée de 14 panneaux (80x200cm).

Cette exposition retrace l’histoire de la démocratie, son évolution depuis son avènement à Athènes pour évoquer la situation actuelle.Une grande carte illustre également la situation internationale en matière de démocratie, réalisée sur la base de l’étude de The Economist Intelligence Unit publiée en 2017 qui s’attache à mesurer la démocratie selon des critères très précis. L’exposition invite également à s’interroger sur les remises en cause actuelles de la démocratie. Elle est composée de 14 panneaux (80x200cm).

Cette exposition vous propose une traversée du siècle, de 1914 à aujourd’hui, en évoquant les vagues de migrations au cours desquelles la Belgique a dû accueillir un nombre important de réfugiés mais aussi où de nombreux Belges ont eu à prendre les chemins de l’exil. Elle est composée de 9 panneaux (80x200cm)

  • Il y a 100 ans, la Belgique voit le monde.

Il y a cent ans, la Grande Guerre balaie tous les régimes impériaux et asseoit quasi unanimement le système républicain. C’est un nouveau monde en reconfiguration auquel assiste les ambassadeurs belges installés aux quatre coins du monde et c’est par le biais de leurs télégrammes et d’archives photographiques que cette exposition s’intéresse à la sortie de guerre de 9 belligérants (Allemagne, Angleterre, Autriche-Hongrie, Chine, Empire ottoman, États-Unis, France, Japon et Russie) et est donc composée de 9 panneaux (200x300cm).